Barre haut      POURQUOI L'IRRIGATION DU COLON ?

Je vous propose dans mon cabinet de Rolle, l'irrigation du colon, qui est une méthode douce, contrôlée et approfondie de nettoyage du gros intestin. Mesure d'hygiène, de prévention, de soulagement de nombreux troubles de santé, cette pratique bénéficie d'une technologie qui assure au patient une hygiène parfaite et un grand confort.

«Lorsque la fine membrane de l'intestin a une structure normale, nous sommes suffisamment protégés contre la résorption éventuelle de microbes et de toxines, mais lorsque nous nous alimentons mal, cette membrane délicate devient anormalement poreuse et laisse passer à foison bactéries et poisons. Le foie, qui reçoit le sang, et les ganglions lymphatiques, dans lesquels se déverse la lymphe de provenance intestinale, fonctionnent à la façon de filtres .S'ils peuvent arrêter et neutraliser les germes et les toxines, il ne se passe rien, mais si ils sont chroniquement débordés, des maladies graves apparaissent»

Dr Catherine KOUSMINE Médecin suisse, d'origine russe,
qui soignait grâce à l'alimentation et à l'hygiène intestinale.

 

 

     L'élimination des déchets est absolument vitale ! Regardez les conséquences désastreuses d'une grève des éboueurs dans notre société moderne !! Et imaginez cela dans votre organisme !!

       Le colon est l'organe émonctoire principal de notre corps, avec les reins, les poumons, la peau, et la lymphe. Une altération de son fonctionnement aura des conséquences néfastes sur notre état général par auto-intoxication.

Ces perturbations peuvent avoir plusieurs origines, dont :

  • une alimentation déséquilibrée, dépourvue de bons nutriments, trop raffinée, avec excès de viande, de mauvaises graisses, de sucre, de produits laitiers, de gluten, et surtout trop pauvre en fibres indispensables à la flore et au transit.
  • Une intoxication par ingestion de substances toxiques (pesticides, insecticides, antibiotiques, colorants, additifs divers, conservateurs, métaux lourds, tabac,.....)
  • La sédentarité qui peut, entre autre, entrainer un relâchement de la sangle abdominale
  • Le stress par action sur le système nerveux entérique .En effet, le péristaltisme, la sécrétion des sucs digestifs sont en partie sous sa dépendance. Ainsi les agressions, tensions ou blocages psychologiques auront des répercussions sur l'intestin. De récentes études ont aussi montré l'influence du stress sur la flore intestinale.
Ces phénomènes conduisent à des perturbations de la motilité intestinale. Des troubles à ce niveau, comme la paresse intestinale, vont entraîner une stagnation du contenu du colon, source d'irritation de la paroi, et induire des processus de fermentation et de putréfaction avec pour conséquences une perturbation de la colonisation bactérienne (dysbiose) et la formation de métabolites toxiques. Ceux-ci sont ensuite absorbés, chargent le foie et à plus ou moins long terme engendrent une auto-intoxication chronique, dont les signes peuvent être divers :

- Signes neuropsychiques : fatigue, trouble du sommeil,
  dépression, schizophrénie, autisme...
- Signes gynécologiques et urinaires
- Signes hépatiques

 

- Signes cardiovasculaires
- Signes sanguins et circulatoires : frilosité, jambes lourdes
- Signes rhumatismaux
- Signes ORL : sinusites ...
- Signes cutanés : teint terne
- Signes esthétiques : varicosités, embonpoint, cellulite
- Signes allergiques ou d'intolérance alimentaire :

L'altération de la muqueuse a pour conséquence l'absorption incontrôlée de protéines exogènes, ce qui par activation du système immunitaire, aboutit à l'existence de nombreuses intolérances alimentaires (gluten, lactose).
    Comme l'explique le Dr Natasha Campbell-McBride, spécialiste en neurologie et nutrition dans son livre, Le syndrome entéropsychologique :
«Les protéines de gluten et de caséine, non suffisamment digérées se transforment en substances morphino-mimétiques» d'où les conséquences sur notre cerveau !

Ces données permettent de comprendre l'importance de l'hygiène intestinale ainsi que les nombreuses indications à l'irrigation du colon.

     En conclusion, l'hydrothérapie du colon n'est bien-sûr pas une méthode miracle, mais, me parait avoir une place importante en complément de toute thérapie.
      «Qu'une personne souffre d'une affection légère comme un rhume, un mal de tête, de la fièvre ou qu'elle soit affectée d'une maladie grave comme le cancer , l'arthrite, ou le diabète, le côlon n'est presque jamais mentionné ni pris en considération. Pourtant, aussi curieux que cela puisse paraître, l'état de santé est toujours, d'une manière ou d'une autre, influencé par un côlon malade ; ce dernier peut être la cause directe ou indirecte de n'importe quel trouble de santé. A mon avis, il n'existe qu'une seule maladie : l'auto-intoxication, le corps s'empoisonnant lui-même. Ce sont les déchets répandus dans notre organisme qui le tuent. Si vous ne nettoyez pas votre côlon, vous ne serez jamais en bonne santé.»
V.E. Irons Naturopathe américain, spécialiste des problèmes de transit intestinal et fervent partisan de l'hygiène intestinale.